RETOUR A DVDALLIANCE.FR

DEATH NOTE
Réalisé par Shusuke Kaneko
Avec Tatsuya Fujiwara, Asaka Seto, Kenichi Matsuyama, Yu Kashii, Erika Toda...
Japon - 2006
Durée: 2h06
DEATH NOTE 2: THE LAST NAME
Réalisé par Shusuke Kaneko
Avec Tatsuya Fujiwara, Erika Toda, Kenichi Matsuyama, Takeshi Kaga ...
Japon - 2006
Durée: 2h20


DEATH NOTE : On peut être un Dieu craint et respecté et néanmoins être con comme un tube du Top 50. C'est le cas de Shinigami, le Dieu de la Mort, qui vient de perdre son précieux outil de travail dans le monde des humains : un carnet dans lequel il note le nom de ceux qui vont mourir. Light Yagami - un jeune étudiant en droit qui serait promis à une belle carrière d'avocat s'il n'était pas aussi idéaliste - récupère l'objet un beau matin et, découvrant son pouvoir, décide de s'en servir pour débarrasser le monde du crime. Il se met donc à noter le nom de tous ceux qui enfreignent la loi. La police, voyant son gagne-pain se faire inexorablement boulotter par les entreprises de pompes funèbres, engage L, un jeune détective prodige, afin de tenter de résoudre l'énigme de cette hécatombe.

DEATH NOTE, THE LAST NAME : Bien qu'opérant toujours incognito, Light Yagami est devenu un héros national, une légende vivante que la population appelle Kira. Si bien qu'il finit par sérieusement prendre le melon et qu'il se considère comme le futur dieu d'un monde débarrassé du crime. De son côté, L est toujours sur les traces de Light et resserre inexorablement son étau autour du jeune homme. La confrontation devient inévitable. Pendant ce temps, un second Carnet des Morts fait son apparition sur Terre, recueilli par Misa Amane, une pop star, adoratrice de Kira. Avec ce carnet, elle reçoit un autre pouvoir, les Yeux de la Mort, qui lui permet de connaître l'identité d'une personne d'un simple regard.

Avis de Wolverine :

Voici donc les deux premiers volets déjà réalisés de cette fameuse série, dont on sait déjà que le troisième opus, qui sera réalisé par HIDEO « RING » NAKATA est en cours de tournage. Un série qui cartonne déjà dans tous les festivals asiatiques et qui débarque en force dans ce festival. Sans aucun effets spéciaux (mis à part les SHINIGAMI, les Dieux de la Mort), cette série sait nous captiver et nous envoûter à 200% On commence à regarder sans aucune idée de ce que cela va donner au final et on se trouve vite pris dans le tourbillon de vengeance. Mais derrière tout cela, un point très intéressant est traite : si un innocent à le pouvoir de tuer, devient-il un assassin s'il tue les criminels ? A-t-on le droit de se prendre pour Dieu ? Voici donc le but ultime de ces films, nous faire réfléchir à tout cela et prendre conscience qu'une vie simple est certainement la meilleure des choses dont on puisse rêver...